Avengers : Endgame 2019 : Film – Streaming VF en Francais

“Avengers : Endgame”
La suite d’Avengers 3.
Date de sortie : 2019-04-24
Genres : Aventure, Science-Fiction, Action
Durée : 180 minutes
Par : Marvel Studios
Acteurs: Robert Downey Jr., Chris Evans, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Brie Larson, Scarlett                                                                                                                             Johansson.

“Avengers : Endgame”

Captain Marvel est vraiment si raté et inquiétant avant Avengers: Endgame?

 

 

 

Marvel d’Anna Boden et Ryan Fleck, parce que la critique du film ne le laisse pas complètement décortiquer. Etape majeure du MCU entre Avengers: Infinity War et Avengers: Endgame, premier film de super-héroïne solo de Marvel Studios, prépare la lutte contre Thanos.

Il était donc très attendu … et n’a pas autant convaincu que la presse des épisodes précédents. C’est très, très loin de l’engagement dans la panthère noire par exemple, et même de Wonder Woman à sa sortie.

Brie Larson, Samuel L. Jackson, les effets spéciaux, les Skrulls, les scènes post-génériques: du meilleur au pire, en passant par le moyen, retour sur le nouveau blockbuster Marvel.

LE DÉBUT

Le capitaine Marvel commence bien. Voire très bien. Après une petite intro mystérieuse et alléchante, the spectateur is plongé sans attendre dans l’univers des Kree. L’héroïne se réveille dans cette ville spatiale, poursuit son entraînement, évolue dans une culture étrangère, rencontre l’intelligence supérieure, ensuite embarquer pour une mission risquée en territoire inconnu.

Loin du train-train habituel du MCU, ce démarrage nous épargnons bien des éceuils et des étapes ronflantes. Le décollage est immédiat et la propulsion directement dans l’espace, choisi qui reste encore rare dans la galaxie Marvel.

C’est bien plus rafraîchissant que ces décors, ces extraterrestres et cette cité sont bien filmés, avec une mise en scène posée et solide, et des effets séduisants. The spectateur se retrouve dans cette belle position, dans les détails et dans la zone non cartographiée, avec un petit sentiment d’émerveillement qui se profile. De quoi partir du bon pied, et avoir une première impression fort enthousiasmante.

 

 

 

SAMUEL L. JACKSON RAJEUNI

Que nous avons parcouru depuis l’embarrassante apparition numérique d’Arnold Schwarzenegger dans Terminator Renaissance. Avec Rogue One, Disney avait impressionné pas de monde en récit, Peter Cushing et Carrie Fisher, avant-propos de nous fracturer la mâchoire en rajeunissant Kurt Russell dans Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2. Le retour de Rachel dans Blade Runner 2049 était également magique. Mais en dépit de ces progrès éclatants, on sent la technique encore balbutiante, ou du moins en pleine évolution.

Ce n’était jamais plus que tout le monde avec le maquillage numérique de Samuel L. Jackson. Bien sûr, les spectateurs curieux scruteront le moindre pore de peau, à la recherche d’un lissage un peu trop prononcé, de traits un peu naturels ou figés (ce qui est plus visible de Clark Gregg en Coulson). Faites-le savoir après une poignée de minutes, ils n’oublient pas totalement le tour de manche et ne verront jamais leur suspension d’incrédulité en défaut.

Il faut dire que l’illusion est parfaite, et ce, dans tous les domaines. La doublure physique de Samuel L. Jackson se fait facilement oublier (on a déjà vu virevoltant depuis les années) et a été légèrement retravaillé pour ne plus l’être depuis l’âge du personnage et celui de son interprète.

SAMUEL L. JACKSON TOUT COURT

Présent depuis le lancement du concept de MCU avec Iron Man en 2008, le Nick Fury de Samuel L. Jackson n’a jamais été un personnage à part entière. Relégué au statut de vague fil rouge, balançant ici et à la frappe, et voit toujours la caractérisation ou l’arc narratif (voir commentaire) Captain America: Le soldat de l’hiver du récit), l’acteur a d’ailleurs multiplié ses frustrations.

Quel plaisir donc de retrouver, sinon aux manettes, en position de court-circuit un peu le programme de capitaine Marvel, à l’écriture terriblement timorée. Et quand Brie Larson se contente trop souvent de tirer la tronche (Jackson), Jackson offrent souvent du duo de chemins de chemin extrêmement ludiques.

Ainsi, le blockbuster prend régulièrement des atours de copain salvateur, qui permettent de redynamiser l’ensemble, tout en jouant d’une carte humoristique différente et plus organique de celle de l’œil clinqué lourdement Disney.

LA DIRECTION ARTISTIQUE

Si les diviseurs sont divisés en deux couleurs, avec un côté le gris (Avengers, Avengers: l’ère d’Ultron, Captain America: Guerre civile, Iron Man) et de l’autre, le plaisir (Les Gardiens de la Galaxie, Thor: Ragnarok), le capitaine Marvel penche dans ses meilleurs moments vers la seconde. Décor spatial oblige, le film affiche de belles ambiances, s’amuse-toi avec les effets de lumière, et profite de ses passages de pure science-fiction pour sortir des sentiers battus.

La photo est signée Ben Davis, qui a déjà travaillé sur ceux des Gardiens de la Galaxie, Avengers: l’Ère d’Ult

 

 

LES EFFETS SPECIAUX

The product of the product of Marvel and the Execution Act of Big Out of Public Facts, un studio qui n’a pas été trop dur. Ant-Man and the Guêpe as Black Panther témoignent de la création potentielle du sport de Marvel en termes d’effets spéciaux et de spectacle.

On se réjouit donc de voir le Capitaine Marvel. Attention, tout est très loin d’être parfait, et l’œil est toujours repéré, il ne reste que des incrustations discutables, des doublures numériques incertaines… tout en s’appuyant sur une grande palette de techniques.

Il faut à nouveau s’aperçu un peu du premier acte du film, qui enchaîne les trouvailles et décors. De la civilisation Kree, en passant par les gadgets et la technologie des membres de la Spaceforce, puis le design global des Skrulls, le capitaine Marvel flatte la rétine et propose de les maîtriser.

LE MOYEN

BRIE LARSON / CAPITAINE MARVEL

Brie Larson a remporté un Oscar pour Room, un petit film où elle était presque aussi bien que dans States of Grace. Il y avait beaucoup d’attente autour de l’actrice, vue dans Free Fire, Le château de verre ou encore Kong: Skull Island, the first super-herone to be right to son film solo côté MCU, avec un statut de Changeur de jeu dans la guerre contre Thanos.

A l’écran, le résultat est mitigé. Brie Larson assure le service, entre les répliques de petite futée sarcastique et les scènes d’action. Il n’y a rien de spécial à sa prestation, et c’est bien là-bas: Carol Danvers n’est pas devenu un nouveau personnage fort et charismatique à donner envie de suivre l’aveugle dans ses combats, et son futur rôle au sein des Avengers.

Avengers Endgame Film, Avengers Endgame Film Complet, Avengers Endgame Film Streaming, Avengers Endgame Streaming Vf.

Film stream complet Avengers Endgame , Avengers Endgame en streaming hd , Avengers Endgame streaming gratuit , voir Avengers Endgame en streaming , regarder Avengers Endgame streaming vf , Avengers Endgame streaming vostfr , télécharger Avengers Endgame gratuit.

Author:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *