Us Film Streaming VF

Us (2019)

Des parents emmènent leurs enfants dans leur maison secondaire près d’une plage afin de se détendre et de se déconnecter. Des amis les rejoignent. Au fur et à mesure que la nuit arrive, la sérénité se transforme en tension. Lorsque des invités – qui n’étaient pas prévus – se joignent au groupe, l’agitation palpable dégénère en chaos.
Date de sortie : 2019-03-14
Genres : Thriller, Horreur
Durée : 120 minutes
Par : Monkeypaw Productions, Universal Pictures, QC Entertainment
Acteurs: Lupita Nyong’o, Winston Duke, Evan Alex, Shahadi Wright Joseph, Elisabeth Moss, Tim Heidecker

 

 

 

Bande d’annonce :Us

Le dernier d’entre nous – la critique du film

 

 

L’argument: N, un jeune subsaharien, traversez le désert pour rejoindre le nord de l’Afrique et effectuez un passage clandestin en Europe. Après un braquage, il se trouve livré à lui-même en Tunisie. Finalement, il décide de traverser solitairement la guerre vers un pays européen. Commence alors pour lui une véritable quête initiatique.

Notre avis: Tourned in 28 days with little of moyens, Le dernier d’entre nous est un film plus complexe qu’il n’y paraît: certes, et de manière linéaire, le parcours d’un migrant dont ni le nom is the nationalité is as don Pour ce qui est de la dimension sociale et humanitaire, il faut que la clandestinité, la peur, la peur, se précipite vers une dimension plus spirituelle, une manière de voyage initiatique qui soit aussi une descente en soi. Pour cela, le protagoniste doit se dépouiller de ce qui est rattache à la civilisation; car, after car vol, car one alone, boat of the human human que, d’après carton, il vomit. Au contact de la nature plutôt hostile, il perd peu de ses attributs humains (la boussole, symboliquement, est la première à ne plus fonctionner) et croise la route d’un initié qui lui apprendre à survivre. Sans paroles, comme tout le film, leur relation est faite de distance et d’attentions discrètes: on sauve l’autre coup jusqu’à la disparition ultime, en une fin panthéiste de toute beauté.

 

 

Pour son premier film de fiction, Ala Eddine Slim n’a pas choisi la facilité: son personnage est opaque, et le pari du mutisme, s’il s’avère payant, à quoi effrayer. Le rythme adopté est très proche de la contemplation. Si vous êtes sensé, le dernier d’entre nous a choisi quelque chose d’hypnotique, dans ses longs plans fixes (travel by boat, par exemple, or errances en forêt) ou dans les majestueux travelling latéraux ponctuent la découverte d’un monde (le port, les arbres). Pas de concessions faites, sinon, les cartons qui ont été interrompus une seule fois la narration (choix discutable mais qui peut se comprendre comme une régression cinématographique, à la manière dont le héros «régresse» lui-même).

La contemplation, certes, mais dans ce métrage austère la vie foisonnante: animale, végétale plus quehumaine, elle s’oppose à la forêt à la ville que quelques plans réduisent à la nature mortes. Au contraire, le protagoniste découvre peu les secrets des bois, mais encore de la manière de s’y intégrer: tel est le titre, que ce soit un loup, ou se figer comme une pierre. En rejetant la civilisation, il était dans une autre réalité, plus ouvert, qui débouche sur le fantastique et l’ineffable.

Selon sa culture et ses goûts, pour pouvoir retrouver dans le film les étapes d’une initiation, il y a un symbole des symboles spirituels, en admirant les cadrages accomplis, ou à laisser aller à l’indolente fascination d’une fable hors du temps et de l’espace connu. Alert Eddine Slim n’a

Author: